Le pouvoir financier dans la Rome antique

TVA non applicable, art. 293B du CGI, hors frais de port

Livraison gratuite sur les commandes domestiques supérieures à 50€

Délai de livraison 1 - 3 Jours ouvrés

Résumé

La vie financière romaine ne se laisse pas aisément décrypter dans la mesure où le maniement de l’argent demeure longtemps une activité honteuse contrevenant à l’idéal d’otium de l’aristocratie. La classe sénatoriale est pourtant très engagée dans les affaires : elle pratique largement le prêt à intérêt et investit dans les sociétés qui exploitent les mines de l’Empire. Son pouvoir financier passe néanmoins par l’intermédiaire de prête-noms qui sont souvent des esclaves ou des affranchis. Au-dessous d’elle, les chevaliers romains agissent en pleine lumière, tirant les fils des societatis publicanorum auxquelles l’État romain a externalisé nombre de fonctions régaliennes, notamment la perception de l’impôt. 

Ces multinationales des publicains sous-tendent largement la logique d’expansion impériale et soulèvent une interrogation fondamentale : les esclaves-financiers auraient-ils été les véritables maîtres de la république ? 

Auteur

Thomas Flichy de La Neuville est agrégé de l’Université et habilité à diriger des recherches en histoire. Il est actuellement titulaire de la chaire de géopolitique de Rennes School of Business. 

Informations complémentaires

ISBN : 9782493323118
Nombre de pages : 54 pages
dont 6 pages d'illustrations en couleurs
Taille : 14,8 cm x 21 cm
Poids : 70 g